Mareuil.Poker-Club
Club de Poker des Pays de Meaux
 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 


  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rejoignez nous sur notre Home Games PS
  
id club : 654556  code : MPC77100  
 
 
 
    



 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                                                                  Pour parcourir l'intégralité de ce forum votre cotisation au M.P.C doit être mise à jour                                                                                                                                                                                                       
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
          
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Règles tournoi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mareuil.Poker-Club Index du Forum -> Mareuil.Poker-Club -> Forum Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rico164966
President

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 212
Localisation: Mareuil les Meaux
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 199
Moyenne de points: 0,94

MessagePosté le: 02/07/2012, 12:41    Sujet du message: Règles tournoi Répondre en citant

    LISTE NON EXHAUSTIVE DES INFRACTIONS ET IRREGULARITES DE JEU : 
tout joueur ou participant au tournoi est tenu d’appliquer les règles d’usage du Texas hold’em poker du présent règlement  et celles  définies par l’arrête ministériel du 14 mai 2007 ; par ailleurs chaque  joueur doit le respect à tous les participants et autres joueurs, aux croupiers,  au  directeur du tournoi ainsi qu’à ses assistants. Pour tout manquement à leurs  obligations, les participants  s’exposent à des sanctions plus ou moins importantes (voir article 4  du présent règlement). 
a) Dires et manifestations sur le jeu non autorisés : les joueurs actifs (qui disposent de cartes en main) peuvent manifester quelques signes ou autres humeurs dans la limite de la correction, et dans l’esprit de la règle dite de la  « vérité interdite » : ils peuvent s’exprimer sur le coup en cours,  à la condition de n’évoquer à aucun moment la composition de leurs mains de manière fausse ou vraie, de manière mensongère ou sincère  (composition de leurs cartes privatives, hauteur de leur jeu…) ; dans le cas ou leurs dires correspondraient à la réalité de leur main,  ils s’exposent à la sanction  de voir leur main brulée et à  la perte du pot (règle dite de la « vérité interdite »). Dire sa main (ou son jeu) revient à la tabler illégalement, ou/et à révéler sa composition à  des joueurs tiers. Les joueurs  passifs (qui ne disposent pas de cartes en main et qui ont passé), et les spectateurs, sont tenus de ne tenir aucun propos qui concerne la donne en cours, de même qu’ils ne doivent pas manifester  gestuellement : étonnement, approbation, dépit,  etc…et tout signe susceptible d’influer sur le jeu.                                    
                                                                
b) Mains tablées prématurément, ou montrées irrégulièrement  à un nombre restreint de joueurs en coup « ouvert » (alors que des enchères sont encore possibles) : les joueurs doivent protéger leurs mains et ne les montrer à aucun acteur ou spectateur tant que le coup est « ouvert » à des enchères.
- dans le cas où la main est montrée à un nombre restreint de personnes, le contrevenant sera obligé de tabler celle-ci à la vue de tous les joueur et le contrevenant recevra un avertissement. 
- dans le cas où le joueur a tablé sa main prématurément, son choix d’enchères sera limité à « suivre ou passer » (relance bloquée), et  le contrevenant recevra un avertissement.
 Selon le contexte, ou si le contrevenant a déjà été averti, les directeurs du tournoi le sanctionneront  plus  lourdement, mais en aucun cas sa main ne sera brûlée si elle  représente le meilleur jeu absolu. 

c) Autres interventions non autorisées : tant qu’un joueur n’a pas étalé ou tablé  sa main (et qu’elle reste protégée),  aucun joueur  passif ou actif, ni spectateur ne doit intervenir pour  commenter son jeu ou sa main : si cette règle est enfreinte, le joueur bénéficiaire  de l’intervention n’ayant pas commis de faute, ne sera pas sanctionne contrairement à  l’auteur de cette intervention. 

d) Présomption de vice : un joueur qui produit ou  reproduit  les mêmes erreurs telles que : 
-    fausses annonces qui lui sont favorables ou non (ex : il dit « max »  alors qu’il ne l’est pas, ce qui risque d’inciter son adversaire à  jeter sa main  prématurément alors que ce dernier a le jeu gagnant).
-     déplacement  (dans l’aire du tournoi ou ailleurs)  avec des jetons du tournoi  sans autorisation.
-     dissimulation à la table  de  ses jetons de grosse valeur.
-    retard volontaire à sa nouvelle affectation en table en vue d’éviter de payer les blinds.
-    répétitions  d’erreurs plus ou moins anodines.
-    ralentissement de la partie, prise inconsidérée ou répétitive de temps de réflexion etc…
                    peut être sanctionne par le directeur du tournoi  de manière sévère (voir article 4). 
e)Réveil tardif  : un joueur qui commet  l’erreur de laisser enchérir plus d’un joueur après lui peut par une décision du directeur de tournoi voir sa main être brûlée si son « réveil » est jugé trop tardif (exemple de réveil tardif majeur : les joueurs après lui ont suivi voire relancé, ou le croupier a étalé  les cartes du board dans les règles) ou s’il a des conséquences modificatrices importantes sur le déroulement naturel du jeu. 
f) Collusion entre joueurs : aucun participant au tournoi n’a le droit de « sous jouer » ou de favoriser contre l’esprit du jeu un autre joueur. Dire « parole » ou suivre  avec le jeu « max » absolu face à un seul joueur et en dernière enchère est considéré comme une collusion, de même que passer face à un seul joueur  en ne suivant  pas  son pari ou sa relance d’un montant  relativement insignifiant. Plus généralement, la mise au jour de collusions est laissée  à  la libre appréciation et à  l’initiative seule  des directeurs de tournoi, et ce, à  la demande ou non de tout acteur du tournoi (joueurs comme croupiers etc…). 
g) Fautes lourdes et triches : le joueur qui commettra des fautes lourdes ou des triches  sera  l’objet  d’ une exclusion définitive du tournoi sans aucune possibilité de recours ; les cas les plus courants de fautes lourdes ou de triche sont les suivants : vols de jetons, dons de jetons à un autre participant, rétentions de jetons ou sorties de jetons lors d’une donne, rétention de cartes (empalmage), autres triches avérées (tentatives de voir les autres cartes), collusions graves ou répétées, perturbation du jeu graves ou répétées, actes de violence, insultes verbales ou gestuelles… 
h) Les  accords, négociations, et  propositions portant sur le jeu sont totalement interdits, de même que  les  « remises », ristournes ou dons de jetons. 
3) MAINS SELECTIVEMENT MONTREES EN COUP FERME (plus aucune enchère n’est possible) : 
si un  joueur qui remporte un pot sans avoir eu à tabler sa main  la montre à une ou plusieurs personnes, les autres joueurs sont en droit de demander à la voir. Un joueur ayant « suivi » et ayant perdu le coup, agissant de la sorte n’est pas soumis à cette obligation. 
4) SANCTIONS : 
pour tout litige important (portant sur le jeu lui-même ou le comportement des joueurs), et qui n’est pas du ressors du croupier,  ou pour tout différend grave,  seul le directeur du tournoi ou son assistant  est  habilité  à  rendre une décision d’arbitrage (rappel). 
Selon la gravite de la faute commise par un participant, seul le directeur de tournoi ou l’un de ses assistants décidera la sanction appropriée (simple avertissement, blâme, main « brûlée » et exclusion des enchères de la donne en cours, exclusion temporelle de la table   ou définitive…) sans possibilité de recours pour l’auteur de la faute. 
  
RELANCES,  ENCHERES,  MISES DE JETONS, DONNES.
5) PRECISIONS OU RAPPELS IMPORTANTS SUR LES RELANCES ET LA DONNE : 
a) la relance minimum d’un joueur  est égale au double de la mise qui le précède  la plus élevée. 

b) avant le flop, un joueur (sauf s’il n’est que de blinds) ne pourra relancer que si la plus forte mise qui le précède est égale au moins au double de sa propre mise. 

c) au flop et après le flop, un joueur  ne pourra relancer que si la plus forte mise qui le précède est égale au moins au double de sa propre mise. 
d'interprétation d’une « relance » : 
-    une enchère est considérée comme une relance  si le joueur mise sans parler  en une fois un montant au moins égal à 150% de la mise qui le précède la plus élevée et est en mesure de doubler cette dernière.
-    une enchère est considérée comme une relance  s’il annonce (avant tout geste explicite)  et  verbalement un montant précis au moins égal à 150% de la mise qui le précède la plus élevée et est en mesure de doubler cette dernière.
-     une enchère est considérée comme une relance  s’il annonce (avant tout geste explicite) et  verbalement « relance » ou « raise » ; dans ce troisième cas, le montant de sa relance sera au moins égal au double de la mise qui le précède la plus élevée. Si le tapis du joueur s’étant exprimé de la sorte ne lui permet pas de doubler la mise qui le précède la plus élevée, alors il misera tout son tapis, et son enchère et sa mise ne seront pas considérées comme une relance.
-    Une donne débute officiellement lorsque le croupier a fini de regrouper au centre de la table  les cartes privatives de la donne précédente. 
  
6) REGLE DES 50% : 
toute mise ou enchère supérieure au moins de 50% à  la mise la plus élevée  qui la précède doit être complétée à hauteur du double de cette dernière (et devient l’enchère de référence) ; si le tapis du joueur ne suffit pas à  le faire, il devra le miser intégralement. 
Toute mise ou enchère inferieure de 50% à l’enchère ou a la mise qui la précède sera  réajustée  au niveau de celle-ci. 
  
7) « JE PASSE » : 
En coup « ouvert », (tant qu’une enchère est possible), un joueur qui fait cette enchère gestuellement (en posant ses cartes privatives au-delà de sa case) ou verbalement (« je passe » ou « fold ») est obligé de jeter sa main quelles que soient les enchères qui le précédent. 
8) ENCHERE PREMATUREE : 
seule une enchère « escalade » (par rapport à  l’enchère de  référence le précédant)  de la part du joueur qui est légitimement  de parole peut « libérer »  de son enchère un joueur  ayant parlé  avant son tour (joueur fautif). Dans les autres cas : « passe » / « check »/ ou « suivi » exprimés avant lui,   ne libèrent pas le joueur fautif qui  reste   « prisonnier » de son enchère prématurée. 
Note importante : dans le cas d’un « passe » prématuré  exprimé  verbalement ou gestuellement, le joueur fautif ayant parle avant son tour ne peut pas être libéré de cette  enchère : il sera obligé de passer et perdra ses deux cartes privatives. (Rappel article 7). 
9) JETON(S)  MUET(S) : 
En cas de doute, toute enchère gestuelle  ou toute mise gestuelle sera très rarement considérée comme une relance. 
-    un joueur qui ne s’est pas exprimé en paroles et qui mise un jeton unique représentant un montant supérieur de 50%  à  la mise la plus élevée qui le précède, est considéré comme ayant simplement suivi et ajustera sa mise en conséquence.
-    concernant le même « inexpressif » joueur, toute mise de plus d’un jeton qui au total est superieure à  50% de la mise la plus élevée  qui le  précède est considérée comme une relance ou « raise »(si son tapis le lui permet), et il s’alignera au double de cette même mise précédente la plus élevée ; dès lors,  son enchère  devient l’enchère de référence. Exception : si le 2e  jeton correspond à  un reliquat ; dans ce cas la mise des deux jetons est considérée comme un « call ». 
  
10) NON RETOUR : 
Toute somme misée par un joueur  à son tour ne peut être retirée ou « annulée », même si elle est inferieure à  l’une des mises  qui la précèdent ; cette mise « par erreur » doit alors être complétée à  hauteur de la mise précédente la plus élevée (ou à tapis si le joueur fautif ne possède pas  assez de tapis), sinon la main est brûlée et la somme misée par erreur est perdue (intégrée au pot commun). 
  
11) GESTES UNIVOQUES : 
toute parole ou toute gestuelle hors protocole qui ne comporte pas de doute quant à l’intention du joueur en cause (qui exprime clairement une enchère ou une action de jeu) entraîne les mêmes conséquences qu’un geste ou une parole protocolaire. 
  
12) TANT QU’UN JOUEUR POSSEDE 1 JETON OU +, quelque soit sa valeur,il participe au tournoi et a le droit de miser ses (ou son)  jetons. 
  
13) JETONS ORDONNES EN TABLE : 
les joueurs doivent disposer leurs jetons devant eux de manière ordonnée par valeur, avec les valeurs les plus hautes  devant celles  les moins hautes, et ne pas les disposer dans des racks à la table. Les jetons qui ne sont pas propres au tournoi ne sont pas autorisés en table.  Les deux cartes privatives  de chaque joueur  doivent être tenues visibles à  l’intérieur de la table,  et protégées de la vue des autres joueurs. 
  
14) LA PAROLE PRIME SUR LE GESTE lorsqu’elle se confond avec le geste ou le précède et seulement tant qu’une enchère est possible (« coup ouvert »): sa parole engage un joueur devant les autres acteurs  (joueurs, croupier, responsables du tournoi). 

15) JETONS ELASTIQUES (STRING BET OU STRING RAISE) : s’il n’a pas annoncé préalablement le montant de sa mise, un joueur ne peut pas effectuer ses mises en plusieurs fois, ni  égrainer ses  jetons  au delà de la ligne de séparation du pot commun et des tapis privatifs. 
AUTRES REGLES DE POKER
16) PRESCRIPTIONS PROPRES AUS TOURNOIS : 
a) Les options ne sont pas autorisées en tournoi. 
b) les demandes de voir le flop ou les cartes qui suivent lorsque le coup est terminé avant la dernière carte du board (« river »), ne doivent pas être satisfaites. 
c) le croupier ne devra pas procéder à la comptée du ou des pots communs (même si un ou plusieurs joueurs en font la demande) ni évaluer et dire leurs montants. 
d) lorsqu’une relance à tapis est effectuée, le croupier n’est pas tenu de compter le  tapis du joueur qui  a relancé à  tapis, à moins qu’un joueur impliqué  dans le coup le demande (à son tour de parole !), ou si le joueur à tapis a annoncé un montant. 
17) REGLE DU « COUVERT DEUX FOIS » : dès lors qu’une  anomalie mineure  est « couverte » par 2 autres actions  (telles que deux enchères quelles qu’elles soient) ou plus et quelque soit leur nature (passe, check,  …), l’anomalie mineure  est validée. Une anomalie est considérée comme mineure lorsqu’elle ne donne pas un avantage absolu et permanent à un joueur ou plusieurs joueurs (exemple : 3 cartes privatives en mains au lieu de 2 constitue une anomalie majeure). 
18) MAINS « VIVANTES » (liste non exhaustive) : 
une main « vivante » ou valide d’un joueur  maintient intacts ses droits  à combiner ses cartes privatives avec celles du tableau commun ou board, et son droit à participer au jeu. 
a) la main d’un joueur à  tapis, reste « vivante » tant qu’il demeure à  la table et que ses 2 cartes privatives cachées n’ont pas touché des cartes non découvertes. 
b) Tant qu’un joueur (qui possède des jetons) n’a pas passé ou dit « je passe », tant que ses cartes n’ont pas été « polluées » ou touchées  par d’autres cartes recouvertes, tant qu’il n’a pas plus de deux cartes en main, tant qu’il n’a pas laissé  trop d’enchères se produire  après lui sans avoir parlé à son tour : sa main demeure  « vivante » et valide. Conséquence : un joueur peut continuer  à jouer un coup avec une seule carte, voire avec  zéro carte.  Rappel de article 57 de l’arrête du 14 mai 2007 : « La meilleure main est déterminée par une combinaison de cinq cartes à partir des 7 cartes à disposition des joueurs. »           
19) OBLIGATION D’UNE « MAIN PAYEE » EN COUP FERME : 
un joueur qui a été « payé » ou suivi en « fin d’enchères », ne peut se soustraire à l’obligation de tabler sa main en premier, lorsque le croupier agit dans ce sens,  ou  si un joueur de la table  en fait la demande expresse. 
20) ORDRE D’ANNONCE DES JEUX ET ABATTAGE DES MAINS (article de  l’arrêté du 14 mai 2007) : 
« le croupier demande au premier joueur à avoir relancé  lors du dernier tour d’enchères de procéder à l’abattage de ses deux cartes puis à tous les autres joueurs lui succédant en allant dans le sens des aiguilles d’une montre. Dans le cas où aucun joueur n’a relancé durant le dernier tour d’enchères, le premier joueur à abattre ses cartes est celui ayant parlé  en premier lors du dernier tour d’enchères». 
                                                     
Par mesure de simplicité, la règle du dernier relanceur absolu peut être appliquée : le joueur ayant fait la dernière  relance (suivie ou non) tablera sa main en premier, les autres le feront dans l’ordre après lui et par pot (s’il existe des pots distincts).

 
21) POTS EXTERIEURS  à l’abattage des mains, l’attribution des pots constitués en dernier est prioritaire sur celle des autres pots.
 
22) JETON INDIVISIBLE après abattage des mains : s’il y a partage d’un pot, le jeton indivisible reviendra au joueur placé au plus près du bouton dans l’ordre de ce dernier.

 
23) ABATTAGE OBLIGATOIRE ET GENERAL  DES MAINS (« SHOW DOWN ») : si avant la « river » il ne reste parmi les joueurs encore actifs qu’un seul ou aucun  joueur qui dispose de jetons, tous les joueurs sont tenus de tabler  leurs mains ( avant le déroulement du board restant et dans l’ordre prévu par l’article 20 du présent règlement). 
  
24) FRANÇAIS parlé à la table : tant qu’une enchère est possible,  il est interdit de parler une autre langue que le français (art 57  de l’arrêté du 14 mai 2007). L’anglais est toléré pour les termes protocolaires (« fold », « check », « bet », « raise »…). 
25) « TEMPS » : un joueur peut à  tout moment demander au croupier ou aux directeurs du tournoi de déclencher un décompte de temps (il doit dire « temps » ou « time ») à l’encontre d’un autre joueur qui tarde à faire son enchère. Délai : 1 minute, au delà de ce délai et après décompte à haute voix des 10 dernières secondes, le joueur en cause passera d’office, et aura sa main « brûlée ». 
26) TETE A TETE : s’il ne reste que deux joueurs qui concourent dans le tournoi, le joueur ayant le bouton sera de petite blind, et son adversaire sera de grande blind ; le joueur de petite blind sera premier de parole avant le flop, mais à  chaque étape du board,  le joueur au bouton sera toujours second de parole. Dans ce même cas de figure, si un  joueur est supposé être de big  blind, alors qu’il l’était déjà à trois joueurs au coup précèdent. Il misera à  titre exceptionnel une petite blind à l’instar de son adversaire. 
27) JOUER DEBOUT ou a l’ écart de la table, ou par procuration n’est pas autorisé. 
  
28) EN L’ABSENCE D’UN JOUEUR en cours de jeu, le croupier est autorisé à  manipuler ses jetons pour faire de la monnaie ou pour miser ses blinds. 
  
29) BOUTON MORT : en tournoi, lorsque le joueur de petite blind est éliminé et qu’il n’est pas remplacé  à  temps, il aura  virtuellement le bouton (« bouton mort »), ce qui implique que le joueur qui était au bouton l’aura factuellement une deuxième fois à la suite.   
  
30) SUPPRESSION DE  JETONS DE PETITE VALEUR (« CHIP RACE ») : 
a) A la fin de certains paliers,  le directeur du tournoi procédera au change général des jetons de la plus petite dénomination (le décompte de temps sera interrompu) :  les reliquats « inchangeables » seront regroupés en jetons de valeur immédiatement supérieure qui seront  attribués (un seul par joueur gagnant  ayant un ou plusieurs reliquats)  par tirage au sort à ces mêmes joueurs (distribution d’une carte par reliquat, la plus haute (critères  bridge)  remportera  un et un seul nouveau jeton). 
b) si un joueur perd tous ses jetons à  l’issue du « chip race », il ne sera pas éliminé  et recevra un jeton de dénomination  supérieure immédiate. 
c) le directeur de tournoi et ses assistants pourront  aussi procéder à  des changes ponctuels  ou « contractions de tapis », pour des besoins de fluidité, et sans arrêt du décompte du temps. 

31)JEU « MAIN PAR MAIN ».
-    S’il reste plus d’une table et une seule place avant un « saut de prix » dans la dotation du tournoi, les coups se joueront « main par main » : ils débuteront toujours en même temps jusqu’à l’élimination d’un joueur.
ANOMALIES ACIDENTELLES 
32) FAUTES DE DONNE, CARTES PREMATUREES, OUBLIS DU CROUPIER ET ANOMALIES : 
a) Carte  retournée par accident : si c’est une  main « foldée » (abandonnée ou jetée),  on retourne toute la main, si  c’est une   main vivante, on ne retourne pas l’autre carte. 
b) Flop prématuré : avant toute enchère, il y a « misdeal » ou maldonne ; s’il y a eu deux enchères ou + : à nouveau le croupier  le mélange, et   uniquement avec le reste du talon (sans les cartes foldées).                           
c) flop sans avoir brulé la 1ere carte: on brule la première carte  ouverte, on   conserve les deux autres au flop et l’on ouvre  normalement une 3e carte. 
d) turn sans avoir brulé une carte avant : on la brûle puis on flope la carte du turn normalement. 
e) turn prématuré : on remet la carte brûlée sur le dessus du talon,  on brûle la carte ouverte,  puis on prend la troisième carte à partir du bas du talon, qui devient la carte du turn. 
f) river prématuré : on remet la carte brûlée sur le dessus du talon, on brule la carte ouverte, une fois les enchères au turn terminées, on brûle la 1ere carte du talon, on ouvre la suivante qui devient la carte de la river. 

g) river sans avoir brulé une carte avant : on brûle la carte ouverte et on ouvre immédiatement  la suivante. 

h) carte en + ou en moins dans le paquet de cartes : quelque soit le stade de la donne où cette   anomalie a été constatée, s’il est impossible d’en déterminer l’origine, la donne sera annulée, tous les joueurs seront intégralement remboursés de leurs mises. Le bouton ne passera pas. 

i) autres cas de misdeals ou maldonnes :
-    1ere carte du joueur au bouton retournée ou à terre (sans l’aide de ce joueur) et avant toute enchère. 
-    Plus d’une carte tombée à terre  et avant la première enchère de la donne.
-    Un joueur n’a pas le nombre de cartes requis et aucune action  n’a encore été couverte deux fois.
-    Deux cartes et + ont été sorties du talon et aucune action  n’a encore  été couverte deux fois.
-    Autres anomalies  signalées avant qu’une action ne soit couverte  2 fois. 

j) cas de mains accidentellement brûlées (hors sanction) : 

-    Si le croupier ramasse les cartes d’un joueur sans son accord, et qu’elles touchent le « muck »  (ensemble des cartes jetées et invalidées), ou  si elles touchent les cartes « brulées » du board. (il incombe aux joueurs de protéger leurs  mains) ; si le joueur en question vient de miser, sa mise lui sera rendue à condition qu’aucun joueur n’ait entretemps suivi cette mise ou relancé.
-    si  une carte (ou +) recouverte (face cachée) non identifiable de provenance  indéterminée  ou connue vient toucher la main recouverte et non protégée d’un joueur, cette dernière est brûlée. (il incombe aux joueurs de protéger  leur  main).
-    si le joueur en coup « ouvert » a encore ses cartes en mains mais il a dit « passe » ou exprimé gestuellement cette enchère (jet ou abandon de ses cartes privatives). 
-    si un joueur a trois cartes en main ou plus  quelque soit le stade d’un coup ouvert, ou fermé.    
-     si le croupier fait tomber une carte du talon à terre ou la retourne : elle est brûlée. 
-    si les cartes masquées ou recouvertes   d’un joueur touchent au moins une carte recouverte du board,  ou celles masquées d’un autre joueur, ou le talon, ou le tas de cartes foldées (muck). 
 REEQUILIBRAGES ET REGROUPEMENTS DE TABLES
33)Equilibre et transferts : Jusqu’à  la dernière table en activité,  le directeur du tournoi équilibrera les tables en nombre de joueurs,  à un joueur  près ; au fur et à  mesure de l’élimination des joueurs,  il procédera à  la réduction du nombre de tables  et au regroupement des joueurs restants par tirage au sort et remise d’un ticket de place mentionnant sa table et son siège  de destination  ; ce regroupement se fera en vue d’obtenir des tables de 9 ou 10 joueurs maximum jusqu’au stade des 2 tables de demi-finale. 

34) Demi finale et finale : dès qu’il restera précisément 18 joueurs en compétition, ils seront regroupés en deux  tables de 9 joueurs dont les places seront attribuées de manière   aléatoire.  Au fur et à mesure de  l’élimination des joueurs,  ces deux dernières  tables en activité  seront équilibrées à  un joueur près et seront regroupées en une seule table dès que le nombre restant de joueurs sera égal ou inferieur à  9 : ce sera la « table finale »  du tournoi  qui elle aussi fera  l’objet  d’une attribution aléatoire des places et du bouton.

35) Le joueur transféré  à  une autre table pour la rééquilibrer sera le joueur (d’une table plus complète tirée au sort) situé  après la  big blind et avant le début de la donne ; une donne débute au mélange des cartes par le croupier (rappel).

36) Les joueurs transférés placeront tous leurs jetons dans des « racks » remis par le directeur de tournoi (ou son assistant) qui les accompagnera jusqu’a leur nouvelle table d’affectation  avec leur ticket de place. Dès lors que leurs jetons seront posés à  la table, le croupier récupérera leurs tickets  de place et devra les servir sauf dans le cas ou le bouton est situé juste à  leur droite ou juste à leur gauche. 

37-    Les joueurs en transfert qui auront mis leurs jetons dans leur poche ou qui les auront confié  à  un autre joueur se verront confisquer ces jetons et s’exposeront à  de graves sanctions telles que leur élimination définitive et irrévocable (rappel).
AUTRES DISPOSITIONS
38-    PAUSES ET REPORTS : durant les pauses courtes, les croupiers en charge des tables devront rester à  leurs postes respectifs et veiller sur les tapis des joueurs. Le croupier déplacera le bouton avant le retour des joueurs.
Durant les pauses plus longues (supérieures à 20mn, repas…),  les joueurs renseigneront une « mini »  fiche récapitulative (nom prénoms ou initiales, montant de leur cave, place, table).
Lorsqu’un tournoi est reporté, chaque joueur (ou en son absence un responsable du tournoi) disposant encore de jetons, renseignera une fiche nominative (nom, prénoms, montant de leur cave, place, table) validée et signée par le croupier et un responsable du tournoi ; ce document ainsi que les jetons du joueur seront placés  dans un sachet individuel fermé. Tous ces sachets ou sacs seront regroupés et mis en sécurité par les responsables du casino, puis ressortis à la reprise du tournoi, et placés en table.
Durant toutes ces pauses, hormis les responsables  et le croupier en charge de sa table, aucune personne ne doit séjourner près des tables ni dans l’aire du tournoi, et le croupier ne manipulera les jetons  des joueurs qu’avec l’autorisation des responsables et en leur présence.
En cas de report d’une durée supérieure à 24 heures, à la reprise, les places des joueurs restants seront tirées à nouveau au sort par le directeur responsable du tournoi.

39) JOUEURS ELIMINES, EN RETARDS, ABSENTS, EN CIRCULATION : 
a)Un joueur qui ne dispose pas de place assise, ou qui a perdu tous ses jetons n’est pas autorisé  à  demeurer dans l’aire de jeu dédiée au tournoi. 
b)un joueur inscrit peut intégrer  le tournoi en retard, ses blinds (éventuellement ses mises ante) seront néanmoins prélevées normalement durant son absence. 
c) un joueur absent, ou qui n’est pas assis à  sa place,  ou qui est debout se verra servir des cartes, et misera normalement ses blinds, mais s’il n’est pas assis à  sa place  au moment où  le croupier a donné  au joueur situé  au bouton sa deuxième carte, ses  deux cartes privatives seront ramassées, et  il ne pourra pas participer au jeu. 
d) tous les participants aux divers tournois sont tenus de ne pas perturber le bon déroulement du jeu à leur table comme aux autres tables notamment lors de leurs déplacements ; de même qu’ils ne sont pas autorisés à  stationner près des joueurs en table,  ni à  commenter les donnes des autres tables.

40) LES NON PARTICIPANTS (JOURNALISTES, REPRESENTANTS D’ASSOCIATIONS…) aux divers tournois qui bénéficient néanmoins  d’une autorisation spéciale de séjourner dans l’aire des dits tournois, sont tenus à  la discrétion, à la neutralité la plus totale, et sont priés de ne pas stationner près des joueurs en table. Le directeur de tournoi se réserve le droit d’exclure définitivement de l’aire de tournoi tout contrevenant à ces règles. 

41) USAGE DES DIFFERENTS MATERIELS : aucun participant n’est autorise à manipuler les  différents matériels  (jetons, cartes…) présents aux autres tables que la sienne sous peine d’exclusion définitive, cette règle s’applique aux non participants (hormis les responsables du tournoi). A sa propre table, chaque participant n’a le droit de manipuler que ses propres jetons et ses cartes privatives. 
42) SEUL LE MATERIEL (jetons, cartes…) mis à disposition par le casino est autorisé, tout contrevenant s’expose à des sanctions graves, voire à des poursuites judiciaires. 
43) TENUE VESTIMENETAIRE ET « APPARENCE » DES PARTICIPANTS : celles-ci doivent  respecter la règlementation en vigueur, et ne pas gêner le bon déroulement du jeu ni les autres participants. 
44)CLASSEMENT FINAL : à la fin du tournoi, le classement final des participants sera déterminé en fonction de leur ordre d’élimination, et la dotation (les prix) leur sera attribuée à chacun en fonction de ce même classement (voir le règlement officiel).   

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/07/2012, 12:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mareuil.Poker-Club Index du Forum -> Mareuil.Poker-Club -> Forum Général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.comDesign by SkaidonDesigns | Distributed by Olate